Spécial immobilier

LE RETOUR DES ACHETEURS

Spécial immobilier

La plupart des professionnels jugent que le boom des acquisitions résulte avant tout des niveaux extrêmement bas des taux d'intérêt : entre 2 et 2,20 % sur quinze ou vingt ans. Cet argent à bon marché a permis de resolvabiliser de nombreux candidats éconduits auparavant. « À durée et mensualité identiques, un particulier a gagné 25 % de pouvoir d'achat en sept ans », indique une récente étude du Crédit foncier. L'autre levier majeur ? Les différentes aides de l'État portant sur l'accession et l'investissement locatif. Depuis le 1er janvier et pendant deux ans, un PTZ plus généreux permet de nouveau aux primo-accédants de devenir propriétaires d'un logement ancien, sous condition de travaux, partout en France. « Ces candidats profitent d'un plafond de ressources relevé et d'un allongement de différé du remboursement qui est au minimum de cinq ans. Grâce à ce super-PTZ, ils peuvent financer jusqu'à 40 % de l'achat de leur résidence principale contre moitié moins en 2015 (18 à 26 %) », détaille Jacky Chapelot, président adjoint de Fnaim.